Atelier Training Préparatoire du Forum du 1er Emploi 13éme Edition Discours Monsieur Mame Mbaye Niang Ministre de la Jeunesse, de l'Emploi et de la Construction Citoyenne PDF Imprimer Envoyer


  • Monsieur le Président du MEDS
  • Mesdames, Messieurs les Directeurs Nationaux et Hauts Fonctionnaires
  • Mesdames Messieurs les Représentants des Corps Diplomatiques
  • Mesdames, Messieurs les Chefs d’Entreprises
  • Mesdames, messieurs les Experts, Universitaires et Formateurs
  • Mesdames, Messieurs,
  • Chers jeunes Compatriotes

 


Vous devinez, assurément, le plaisir que j’éprouve, en me retrouvant, parmi vous, à l’occasion de cette cérémonie solennelle d’ouverture de cet atelier – training préparatoire de la 13ème édition du Forum du 1e Emploi ; organisée par le Mouvement des Entreprises du SENEGAL.

Ma satisfaction est d’autant plus grande que cet atelier training se trouve être une étape importante dans le processus de préparation du Forum du 1er Emploi qui est devenu le plus grand rassemblement de jeunes, dans notre pays, en quête d’une première expérience professionnelle.
Le SENEGAL, en entier, est attentif à cet évènement – je veux parler du Forum - qui est le résultat de l’imagination féconde du MEDS et de la générosité de ses membres.
C’est pourquoi, mon département est fier d’être associé à cette rencontre qui constitue un espace d’espoir pour les jeunes demandeurs d’emploi, notamment ceux diplômés de nos Ecoles, Universités et Institutions.

Mesdames, Messieurs


Comme vous le savez tous, le chômage constitue, de nos jours, un fléau mondial auquel sont confrontés tous les pays. Il est devenu une préoccupation universelle qui crée partout la pauvreté, engendre la misère et provoque le désespoir.
A titre d’illustration, nous pouvons citer le dernier rapport du Bureau International du Travail (BIT) qui indique que dans le monde, il ya actuellement plus de 200 millions de chômeurs qui vivent dans la précarité.
Plus de 40% de ces chômeurs, sont constitués de jeunes âgés de 18 à 35 ans.
Dés lors, combattre et vaincre le chômage devient une nécessité, voire un impératif pour réduire la fracture sociale, garantir la stabilité des institutions et préserver la paix civile.

Conscient de cette réalité, le Gouvernement a fait de la lutte contre le chômage une priorité nationale qui mobilise des initiatives diverses car l’emploi, loin d’être un secteur isolé, est une conséquence des politiques économiques et sociales.  
Ainsi, l’Etat a – t’il conduit des réformes hardies pour améliorer la formation des ressources humaines, l’environnement des affaires et l’organisation sociale qui sont devenus des éléments déterminants de la croissance économique et de la promotion des emplois.
Sous ce registre, nous pouvons citer :

 

 

  • la réforme de l’enseignement technique et de la formation professionnelle
  • les récentes assises sur l’amélioration de   l’enseignement supérieur et les décisions qui en sont issues.
  • les nombreuses mesures prises par le Gouvernement pour améliorer l’environnement des affaires et promouvoir le développement des PME/PMI.
  • la  rationalisation et la consolidation des différents instruments de promotion de l’emploi des jeunes. A ce titre, je voudrais noter la fusion de l’ANEJ, du FNPJ et de l’AJEB en une Agence mieux structurée et dotée de moyens conséquents.
  • la mise en place de la BNDE, du FONSIS et du FONGIP pour faciliter le financement des jeunes porteurs de projets viables.

Tous ces efforts fournis par le Gouvernement ne visent que deux objectifs principaux :

  • la création d’un nombre important d’emplois
  • l’amélioration de l’employabilité des jeunes, c'est-à-dire le développement de leur aptitude à trouver un débauché sur le marché du travail.

Mesdames, Messieurs


Le Gouvernement reste attentif à ce que fait le MEDS et apporte tout son appui au concept de Forum du 1er Emploi qui est, assurément, une initiative  originale, venue à son heure, pour s’attaquer au chômage, ce fléau des temps modernes qui affecte nos populations, surtout les jeunes, et gangrène la société.
Ce Forum qui permet, l’espace de quelques jours, un contact direct entre l’offre et la demande, constitue une passerelle, un pont entre l’école et le monde du travail.
C’est en cela que mon département remercie et félicite le MEDS qui prolonge ainsi l’action de l’Etat, l’amplifie, en essayant de lui donner un sens et une finalité par la création de débauchés au profit de nos jeunes compatriotes.


Mesdames Messieurs,


J’ai noté avec satisfaction que la prochaine édition du Forum du 1er Emploi va mettre l’accent sur la promotion de l’auto – entrepreneur et la place de l’emploi dans le Plan Sénégal Emergent (PSE).
A ce propos, je voudrais dire que vous ouvrez là un chapitre nouveau de votre action qui revêt une grande pertinence.
En effet, nous convenons, tous aujourd’hui, qu’il n’est plus possible, grâce au seul emploi salarié, de faire face au chômage des jeunes.
Tout le monde est d’accord que la Fonction Publique, malgré tous les sacrifices consentis par l’Etat, ces dernières années, pour recruter des milliers de jeunes, ne peut pas accueillir tous les diplômés.
Le secteur privé, non plus, malgré son dynamisme, ne peut pas ouvrir suffisamment de postes pour absorber le chômage.
Il reste donc d’explorer l’auto – emploi en développant les moyens d’assistance et d’appui aux jeunes, porteurs de projets, qui veulent s’investir dans l’entreprenariat privé.
Nous devons convaincre les jeunes que la meilleure garantie de l’emploi, c’est d’être son propre employeur.
Nous devons également nous convaincre que nul n’est assez pauvre pour ne pas pouvoir investir dans une activité économique.
Je profite de cette tribune pour inviter les institutions de promotion de l’auto – emploi, les structures de micro – finance à joindre leurs efforts à ceux du MEDS afin d’aider les jeunes à mettre en place leurs propres projets.
Le combat pour l’insertion des jeunes, contre le chômage,  ne doit, négliger aucune piste, ni aucune possibilité.

Mesdames Messieurs,


J’ose espérer que les centaines de jeunes dans cette salle, au lendemain du Forum du 1er Emploi, prévu les 02 & 03 mars 2015, afficheront le sourire parce qu’ayant décroché un contrat de travail.


Je vous remercie de votre attention.